Devenir copywriter quand on est nul en Français (Technique facile)

Quand j’ai voulu devenir copywriter, c’est le premier truc qui est venu gâcher mon délire.

Pourtant j’adore lire et écrire, et ce depuis tout petit. Même enfant, je reliais des feuilles entre elle et j’écrivais. Ensuite je le donnais à ma mère en lui expliquant que j’avais écrit mon premier livre. Quand j’y repense…

La dernière fois, chez ma mère justement, je suis retombé sur ce petit livre. De 6 pages…

Le souci ?

En Français je suis ce que l’on pourrait dire « bidon ».

Les « à » avec les « a ». Les « é » avec les « és ». Et j’en passe.

 

À l’époque je ne connaissais pas le copywriting. Je rêvais simplement qu’un jour je pourrais écrire un livre et le publier. C’était bien avant l’ère d’internet.

Je pensais qu’écrire un livre signifiait écrire un roman. Une histoire.

Jusqu’au jour où j’ai découvert le copywriting.

 

 

Devenir copywriter ce n’est pas… Devenir écrivain

Et encore devenir un « Victor Hugo ».

Oui tu peux devenir auteur facilement avec Amazon et son programme KDP qui te permet de publier un écrit en seulement quelques minutes.

Si a aujourd’hui tu te sens nul en français mais que tu aimes lire et écrire, le copywriting peut te permettre d’effectuer la transition.

Il peut te permettre de commencer à écrire sans te prendre la tête. Comme ça vient.

Un peu comme le blogging finalement.

Écrire comme tu parles.

C’est une des meilleures astuces du copywriting hypnotique d’ailleurs.

Rédiger un texte comme une discussion entre toi et le lecteur.

 

L’objectif du rédacteur publicitaire, est tout simplement de jouer avec les mots pour créer une émotion chez le lecteur. Une émotion qui saura pousser le lecteur à faire une certaine action.

 

D’où le principe de ne pas chercher à faire compliquer. Au contraire.

Le plus simple et aller à l’essentiel sera toujours plus efficace que le surfais.

 

 

La différence entre un copywriter et un écrivain dit classique ?

Du type écrivain de roman, de nouvelles, d’essais ?

Très souvent le copywriter qui va écrire un livre et donc devenir auteur par la même occasion, n’écrira pas de livre de fictions.

Il écrira des livres de non-fiction, explicatifs ou des manuels.

 

C’est quelque chose dont je n’avais pas conscience avant de découvrir l’art de l’écriture persuasive.

Rien ne t’empêche ensuite de devenir écrivain si c’est vraiment ce qui t’attire.

Je ne suis pas en train de te dire que les copywriters sont tout nul en français. Loin de là.

 

Mais si tu aimes écrire, mais que te lancer dans l’écriture d’un roman te fait peur et que tu ne sais pas comment écrire simplement, t’exercer au copywriting t’aidera à franchir le pas.

De plus il te permettra de t’initier à la première compétence la plus utile peu importe ton métier : la vente.

 

En effet,

 

Devenir copywriter c’est devenir un rédacteur publicitaire.

 

Pour faire simple, voici ce qu’est le copywriting :

C’est le discours de vente retranscrit à l’écris.

 

Ce qui est passionnant, c’est que le fait de rechercher l’efficacité dans nos textes, on s’initie petit à petit à la psychologie humaine.

Aux leviers psychologiques, aux boutons mentaux qui font agir le lecteur.

Certains diront que c’est de la manipulation (ce qui peut être le cas avec de mauvaises intentions).

Mais dis-toi que l’influence et la manipulation ne sont pas toujours négatives.

Ce n’est pas le thème de l’article, mais Rassure-toi, on en parlera plus longuement dans un autre article 😉

 

Le truc ?

Certainement que tu es là en train de lire ces quelques lignes et tu cherches à apprendre le copywriting.

Mais tu n’oses pas t’y mettre vraiment parce que dès que tu écris, tu fais des fautes d’orthographe, de conjugaison, de grammaire.

Bref ! La totale !

 

Pire ?

On te le dit.

 

Parfois même, c’est la première chose que l’on te dit avant de te parler de la qualité des arguments que tu avances.

Quand on a passé des heures à écrire un article, oui ça peut te faire craquer.

Rendre chèvre !

 

 

Devenir copywriter, c’est aussi être observateur

Le fait que les gens (la plupart) te font ce genre de remarque tout en premier, te montre quelque chose.

Son attention n’est pas captivée à cause des fautes de français à répétition.

Alors certainement que ton texte aurait besoin d’être amélioré également (Nous ne sommes pas encore des Gary Halbert et compagnie !), mais voilà :

 

Les fautes de français répétitives freinent la compréhension du texte et ainsi perdent ce qu’un copywriter cherche à capturer absolument.

L’attention du lecteur.

J’étais dans le même cas que toi il y a encore quelque temps. D’ailleurs quand je relis des textes que j’ai écrits il y a quelques mois, j’hallucine à quel point il y a plus de fautes que de mots (bon OK, là j’exagère un peu ^^).

Oui on me disait que l’on aimait me lire.

Oui mes pages de vente faisaient leur job.

Mais le français n’y était pas.

 

Ce que j’ai fait ?

Acheté un Bescherelle. Et vite !

 

Mais bon, entre nous, te taper 200 pages de petites lignes avec toutes les possibilités grammaticales, j’ai cru que j’allais devenir fou.

D’ailleurs, je me souviens qu’un satané mal de crâne avait fait son apparition au bout de 2 heures de lecture.

Et c’est là que je suis tombé sur une petite merveille du 21e siècle.

Le correcteur d’orthographe.

Je n’invente rien c’est sûr. Certainement que toi aussi tu as dû déjà utiliser des plateformes comme Reverso.

 

Le souci avec ces solutions ?

On me disait encore que je faisais des fautes.

 

La raison ?

Ces plateformes de correcteur d’orthographe, ne font justement que ça. Les fautes de conjugaison, de grammaire et de syntaxe, elles ne sont purement pas traitées.

Je me suis donc mis à chercher une solution qui prendrait tous ses paramètres en jeu.

Et j’ai trouvé.

 

Son nom ?

 

Le seul remède aux fautes de français. Le connais-tu ?

Obligé. Depuis notre enfance, il a traîné à la maison. Du haut de ces 3 kg.

C’est Robert. Il existe le petit et le grand. Et maintenant le correcteur.

 

Le Robert correcteur.

 

Je tiens à te rassurer maintenant, je n’ai aucun intérêt financier à t’en parler. Je ne suis pas affilié ni rien.

 

Mais je dois te dire une chose :

Depuis que je l’utilise, plus personne ne m’as reparler de ces foutues fautes de français. Ce qui ne m’empêche plus de devenir copywriter et de travailler enfin pour des professionnels.

Et ça quand tu veux vivre essentiellement de ce que tes petits doigts tapent sur ton clavier, c’est tout de même important.

 

Pourquoi je t’en parle ?

Parce que tu as cliqué sur un article qui te donne une technique facile pour ne plus faire de fautes de français.

Et parce qu’aussi toi ce que tu aimerais c’est vivre des textes de vente que tu écris. Devenir copywriter en somme.

Je me devais donc de te partager cet outil qui a changé ma manière de travailler. Je dirais même qu’elle me l’a simplifié.

 

Comment se résume maintenant mon travail de copywriting ?

 

  1. J’ouvre mon logiciel de traitement de texte (travaillant sous Mac, j’utilise « TextEdit », gratuit et tellement simple à utiliser).
  2. Je règle mon texte sur une taille de 18 points et sur la police « Time New Roman » (elle ne fait pas mal aux yeux et tout aussi efficace sur le web que sur le papier).
  3. Je rédige mon texte comme ça vient en écrivant comme je parle (le principe d’écrire vite et d’éditer lentement).
  4. Une fois terminé ? Je clique sur le petit logo du Robert Correcteur et ensuite sur l’option « corriger à partir du curseur ».

 

Et là Robert se met au boulot en ouvrant une nouvelle petite fenêtre sur mon texte. Il passe tout à la loupe.

Orthographe. Grammaire. Conjugaison. Syntaxe. Je peux même ajouter un mot qu’il ne connaît pas au dictionnaire.

Tu peux voir tout ça en vidéo juste ici.

 

Avant quand je faisais copier/coller mon texte sur Reverso, ça prenait du temps et on ne pouvait pas vraiment parler de texte corrigé.

Maintenant c’est bon.

 

Le prix de cette merveille ?

Compte 100 € mais c’est toujours mieux de vérifier sur leur site voir si c’est toujours à jour.

Au pire, teste-le, tu as 30 jours d’essai.

 

Une fois que tu l’as essayé ?

Ce serait cool que tu partages tes impressions dans les commentaires juste en dessous.

Pourquoi pas mettre le lien de ton site pour que je puisse voir la qualité de texte passé au crible du détecteur ^^.

Si j’ai oublié certaines choses n’hésite pas non plus à me le faire remarqué.

 

Si devenir copywriter alors que l’on est une bille en Français c’est possible ?

Maintenant oui.

 

Julien Godart

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *